Covid19: Quand le télétravail devient la nouvelle norme

Le télétravail: Plus qu’une tendance, un véritable phénomène de société

La vie a énormément changé en l’espace de quelques petites semaines. Les écoles sont fermées, certaines villes ont des couvre-feux et les gens composent désormais des numéros de conférence téléphonique depuis leur canapé à peine sorti du lit.

En moins d’une semaine, de nombreuses entreprises se sont empressées de mettre en place le travail à distance afin d’aider leurs employés à avoir un environnement de travail utilisable depuis chez eux.

J’ai travaillé de chez moi bien avant le COVID-19 et je fais partie d’un nombre croissant de professionnels qui vantent les mérites et bienfaits du télétravail, et ce changement a été intéressant à observer.

Bien qu’au cœur de la crise les nouvelles ne soient pas très rassurantes, je suis quand même parvenu à trouver une lueur d’espoir dans cette pandémie : Et si c’était notre chance de prouver que le travail à distance, eh bien, fonctionne! Contrairement à l’image la mauvaise image que peuvent s’en faire certaine personne.

Ce que ton patron s’imagine lorsque tu lui parles de télétravail

La vie est stressante pour nous tous en ce moment, et avoir super productivité ne devrait pas faire partie de nos priorités en situation de crise, d’autant plus que beaucoup d’entre nous jonglent avec le travail et nos responsabilités / obligations. Mais il peut être extrêmement utile de pouvoir gérer son propre temps, de profiter de ces périodes plus calmes pour évacuer le stresse d’une vie si intense rythmée par les trajet domicile-bureau ou “métro-boulot-dodo”.

Depuis que je suis passée d’un emploi à plein temps à un statut d’indépendant à plein temps il y a près de trois ans, j’ai constaté une évolution spectaculaire de ma productivité et de mes revenus. Avec plus d’heures dans la journée pouvant être consacrée à la création de mon entreprise, j’ai pu proposer d’avantages de services, enfin lancer mon agence (ma première SARL) et je suis même parvenue à engager des rédacteurs pour de projets de développement de blogs pour des marques. Pendant toutes ces années passées dans cette belle aventure, j’ai littéralement travaillé de n’importe où : depuis des trains pour l’aéroport de Tokyo, un bus qui serpente à travers les montagnes du Pérou, un bateau, quelque part au milieu de la région Riviera Maya du Mexique. Tout cela a été rendu possible grâce à mon sens de l’aventure mais surtout grâce au télétravail!

Le télétravail à grande échelle

Même dans ces temps difficiles, je me suis toujours dit que cette nouvelle épreuve de la vie pour l’humanité n’allait pas servir à rien. La première chose qui m’est passée par la tête, c’est sans aucun doute le fait que le coronavirus va “confronter” plus de gens que jamais au travail à distance en leur forçant même un peu la main.

La plupart des gens verront qu’il est tout à fait possible d’être productif et de créer de la valeur depuis le confort de leur canapé et s’accommoderont rapidement aux avantages du télétravail, notamment l’autonomie, l’absence de déplacement et moins de distractions que dans un open space. Les entreprises qui n’autorisent pas encore le travail à distance vont devoir continuer à le soutenir à l’avenir, maintenant qu’une expérience à grande échelle aura prouvé que c’est envisageable.

Après le ce Coronavirus et le retour à la normale des entreprises, il est possible que les professionnels revoient leurs priorités. C’est déjà le cas pour beaucoup, selon les recherches de l’International Workplace Group. Les conclusions ont montré que depuis 2019, les demandeurs d’emploi choisiraient un emploi avec une politique de travail à domicile flexible plutôt qu’un emploi n’offrant pas cette possibilité.

Nous ne pouvons pas prédire à quoi ressemblera le monde du travail après cette crise sans précédent, ni combien de temps durera cette période de transition. Ce que nous pouvons faire, c’est en tirer le meilleur parti et réfléchir à ce à quoi ressemblera notre vie professionnelle une fois que tout ça sera de l’histoire ancienne. J’espère que j’aurai plus d’amis à qui envoyer des textos pour se retrouver autour d’un café à midi, car ils auront réussi à obtenir beaucoup plus de flexibilité dans leur travail.

Et peut-être, plus important encore, que nous serons encore plus reconnaissants des moments que nous passons ensemble, et que nous pourrons à nouveau apprécier notre liberté pleinement. Les travailleurs à distance ne représentent peut-être que 5 % de la population, mais pour ceux d’entre nous qui peuvent fonctionner ainsi où qu’ils soient, il n’y a jamais eu de meilleur moment pour prendre cette indépendance et la rendre permanente.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.